• Rénover écologiquement
    Rénover écologiquement
  • Rénover écologiquement
    Rénover écologiquement
  • Rénover écologiquement
    Rénover écologiquement

Pourquoi rénover écologiquement?

Un logement à haute performance environnementale offre un confort à ses utilisateurs incomparable. Le climat intérieur est agréable et bon pour la santé, on s’y sent. bien. En utilisant des technologies vertes (systèmes solaires, appareils efficaces, etc.) les charges financières sont considérablement réduites.

Les points principaux pour une rénovation respectueuse de l’environnement :

Design de la maison

© Stéphane Schmutz / STEMUTZ.COM

L’architecture est pensée en harmonie avec la nature et ses ressources. Les techniques de permaculture sont utilisées par IMPACT LIVING afin de développer le projet en symbiose avec son environnement. Par exemple, en utilisant l’énergie solaire pour chauffer le bâtiment grâce à de grandes baies vitrées bien orientées. Ce chauffage dit « passif » remplace la chaudière. Cette méthode de travail, loin d’une contrainte, pousse à développer une architecture performante et esthétique.

Efficacité énergétique

© Stéphane Schmutz / STEMUTZ.COM

Le choix d’une bonne isolation du bâtiment joue un rôle important dans l’efficacité énergétique.  En effet, les pertes thermiques seront minimes réduisant ainsi les besoins en chauffage.  Même lorsqu’il fait -10° dehors ou lorsque le vent souffle fort, aucune infiltration d’air ne gêne les habitants.

Installer des appareils (boilers, machines à laver, etc.) très efficaces (au moins A+) permet de diminuer la consommation d’énergie. Ces appareils sont souvent équipés de systèmes dits « intelligents » :  ils se mettent en marche automatiquement lorsqu’il y a du soleil ou lorsque le prix de l’électricité est bas. Cela permet d’optimiser les factures d’électricité.

Energies renouvelables

© Stéphane Schmutz / STEMUTZ.COM

Certaines ressources renouvelables sont gratuites ! L’énergie solaire produite par des panneaux photovoltaïques permet d’être autonome lorsque l’installation est bien dimensionnée. Et bonne nouvelle, le soleil n’envoie pas de facture à la fin du mois !

On peut aussi utiliser la géothermie (énergie puisée dans le sol ou dans l’air). Et bien sûr un poêle à bois combinera le plaisir hivernal d’une petite flambée à l’utilisation d’un combustible naturel.

Choix des matériaux

© Stéphane Schmutz / STEMUTZ.COM

Les matériaux sont sélectionnés afin d’éviter au maximum les rejets nocifs pour la santé. En optant pour une structure en bois avec un isolant naturel tel que la laine de bois, le chanvre ou encore la paille, on favorise l’utilisation des produits renouvelables et nécessitant peu de transformations (un atout pour le futur recyclage). Les peintures et les crépis peuvent être réalisés en argile ou autres terres naturelles. Ces matériaux écologiques offrent une grande liberté décorative et surtout, un air intérieur plus sain.

Ventilation

Une maison dans laquelle on se sent bien a un taux d’oxygène et une humidité maîtrisée. Un bon apport d’oxygène par la ventilation permet aux habitants de bien respirer (les enfants y sont particulièrement sensibles). Grâce à cela, on reste concentré lorsqu’on travaille et l’on profite d’un sommeil réparateur.

Une bonne ventilation évacue surtout les micropolluants et les particules fines. Ceux-ci pénètrent dans la maison au travers des meubles (formhaldéides, colles), des produits de nettoyage ou encore des objets en plastiques. Une ventilation maîtrisée est donc un gage de bonne santé.

En général, on emploie une ventilation dite « double-flux ». L’air qui sort de la maison réchauffe l’air qui entre et minimise ainsi les pertes énergétiques. Avec ce système l’air de la maison est renouvelé jour et nuit, toutes les deux heures.

Mobilité

© Stéphane Schmutz / STEMUTZ.COM

L’avenir de la mobilité sera (et est déjà) électrique. Vélos électriques, voiture hybride ou électrique, il sera de plus en plus commun d’avoir une prise électrique pour automobiles chez soi. Une maison écologique se doit d’intégrer la mobilité qui fait partie intégrante de notre quotidien. Bornes de recharge rapide, espace couvert pour vélo, place de parc,… font partie de la maison écologique et doivent être intégrés de façon intelligente.

Gestion de l’eau

L’eau n’est peut-être pas une priorité en Suisse car celle-ci est abondante, cependant c’est une ressource essentielle. Dans un but d’économie de ressources naturelles mais aussi financières, nous pouvons récupérer la pluie en toiture ou en terrasse et l’utiliser pour l’arrosage ou encore pour les machines à laver (pas de calcaire dans l’eau de pluie un sacré atout !). Dans certains cas, il est aussi possible de l’employer pour l’eau de boisson et la douche.

IMPACT LIVING recommande aussi l’utilisation de machines à laver économes en eau, la mise en place de robinets et de toilettes à consommation d’eau réduite ou encore de toilettes sèches.

 Aspect social

Vivre dans une maison écologique est un immense plaisir, voir un privilège. Mais on s’y sent encore mieux lorsque l’on sait que la construction de celle-ci a respecté les ouvriers et le voisinage.

La préfabrication pour l’ossature bois permet aux ouvriers de travailler en atelier, au chaud dans des conditions optimales ! La majorité des tâches sont réalisées avec des palans et des machines. Ces techniques modernes respectent les travailleurs et méritent d’être soutenues.

L’implantation du bâtiment judicieuse et la bonne planification du chantier, permet d’éviter les grands mouvements de terre, les passages de camions, de limiter la durée des travaux, etc… Les voisins en seront ravis. Le tri systématique des déchets de chantier et leur récupération permettent de garder un environnement propre. Là aussi, on évite les nuisances pour les autres et pour l’environnement.